C'était bien avant que je sois photographe, quand mes parents vivaient à la Guadeloupe,
plus précisément au-dessus de Basse-Terre.
J'étais en permanence malade mais très libre et je vivais le plus souvent nu comme un ver.
L'arrivée en France à Paris fut très exotique mais facile car j'avais six ans.
C'est à ce moment seulement que j'ai eu l'impression que la vie en société commençait,
mais c'est là aussi que je me suis demandé ce que la société me voulait.
A l'école je ne comprenais pas très bien le pourquoi de la chose !
Le résultat : une scolarité désastreuse et une adolescence errante et solitaire.
Mais j'avais quand même dans ma gibecière deux atouts : une acuité visuelle et une forte propension à imaginer.
Donc il ne me restait plus qu'a trouver le moyen d'exprimer ces qualités.
Les circonstances, trop longues à vous raconter, me donnèrent l'occasion de devenir assistant-photographe,
mais dans un domaine qui ne me concernait pas du tout : la publicité.
Très vite aussi j'ai été en contact avec le milieu de la peinture contemporaine.
Je me suis construit ainsi, à travers deux mentors :
Robert Delpire qui dirigeait une agence de publicité illustrative, très créative
et Gérard Gasiorowski artiste peintre d'avant-garde.
Des esprits différents et même conflictuels.
C'est à ce moment, en 1971, que j'ai commencé mon travail de création que je vous propose.

Je sais que beaucoup de gens n'ont rien à dire, mais le dise tout le temps,
et j'espère que je ne suis pas tombé dans le même chaudron qu'eux.
Si c'est ce que vous pensez, vous pouvez fermer mon site et continuer vos déambulations d'internaute.
Pour les autres, je souhaite que la découverte de mon site ne soit pas décevante,
et dans tous les cas je suis à votre disposition pour dialoguer.

claude.caroly@orange.fr

accueil